Douleur intercostale : que faire ?

La douleur intercostale concerne la paroi de la cage thoracique. Elle se manifeste surtout en cas de mouvements thoraciques (pendant la respiration), de toux, d'éternuement, ou de palpation du thorax.

Elle peut venir d'un déchirement, froissement ou étirement des muscles, ou d'une inflammation des nerfs. Elle peut aussi se manifester au niveau des articulations des côtes.

Quelles sont les causes de la douleur intercostale?

Elle peut avoir des causes diverses, mais assez faciles à identifier pour la plupart. Il s'agit généralement de :

  • Névralgie d'origine vertébrale : inflammation des nerfs intercostaux généralement due à un faux mouvement ou à une hernie discale,
  • Névralgie due à des lésions nerveuses : allant souvent de pair avec un zona intercostal,
  • Entorses : suite à un mouvement brusque ou à un étirement,
  • Froissement et déchirures : peuvent être causés par de l'exercice physique intensif, un important épisode de toux, ou un traumatisme,
  • Crampes : apparaissent brutalement mais ne durent généralement pas plus d'une demi-heure,
  • Fractures de côtes : résultant le plus souvent d'un traumatisme. Des côtes fragilisées favorisent leur apparition,
  • Inflammations articulaires : les douleurs intercostales peuvent être causées par l'arthrose et l'arthrite,
  • Suites d'une opération de chirurgie thoracique : comme le pontage aorte-coronaire,
  • Lésions costales : cas très rare. Elles sont dues à la présence de tumeurs, de métastases ou d'infections osseuses.

Elle peut néanmoins avoir des origines pulmonaires ou cardiaques. C'est pourquoi il faut consulter un médecin dès qu'elle se manifeste. Il déterminera à travers des examens médicaux si la douleur est purement intercostale ou si elle nécessite un traitement d'urgence.

Comment prévenir et traiter les douleurs intercostales ?

Après avoir écarté les pistes les plus graves, voici en quoi consiste le traitement de ces douleurs : 

  • La mise au repos des membres douloureux : évitez les mouvements qui vous font souffrir,
  • L'utilisation d'anti-inflammatoires ou antalgiques peut soulager la douleur et accélérer la guérison,
  • Pour les fractures, il faut compter à peu près quatre semaines pour que les muscles se consolident. Les antalgiques sont souvent nécessaires à cause des douleurs intenses,
  • Des séances d'ostéopathie ou de kinésithérapie peuvent vous faire du bien, dans certains cas,
  • D'autres traitements plus spécifiques selon la cause des douleurs : anesthésique locale, traitement par radiofréquence, médicaments anti-viraux, antihistaminiques, etc. Demandez conseil à votre médecin.

Il existe aussi des manières efficaces de prévenir les douleurs intercostales, pour les personnes à risques. Voici quelques conseils pour les éviter :

  • Boire au minimum deux litres d'eau par jour, et plus encore selon l'intensité de votre activité physique,
  • Effectuer un bon échauffement avant de faire de l'exercice physique, pour éviter les crampes, déchirures et entorses,
  • Éviter de trop solliciter sa colonne vertébrale si l'on fait une hernie discale,
  • Si l'on décide de se mettre au sport, faire des séances régulières et progressives en intensité, de sorte à ne pas brusquer son corps,
  • Arrêter le tabac, pour prévenir les risques de douleurs dues à des problèmes pulmonaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.